MURS PVC PRO

MURS PVC PRO

La sécurité incendie

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le PVC, un matériau difficilement inflammable

Le PVC est un matériau difficilement inflammable, il lui faut 150°C de plus que le bois pour brûler. Lors de sa combustion, le PVC dégage du gaz chlorhydrique qui, en se combinant à l'humidité de l'air, donne de l'acide chlorhydrique. Lors d'un incendie, l'acide chlorhydrique provoque des irritations au niveau des yeux, du nez et de la bouche et permet ainsi de révéler l'incendie et donner l'alerte. Son niveau reste toujours en dessous du niveau dangereux pour la santé des occupants.

 

(source : Le PVC - Données techniques, SPMP, 2003).

Établie par la direction de la sécurité civile (DDSC) du Ministère de l'Intérieur, la règlementation feu vise les ERP. Régis par l'arrêté du 25 juin 1980, les ERP sont soumis aux commissions locales de sécurité. Elles tiennent compte du type de local ERP (au nombre de 22) allant des lieux de culte aux établissements de soins par exemple et de sa catégorie (au nombre de 5 ) qui dépend du nombre de personnes susceptibles d'être accueillies dans le bâtiment (classes  de 1 à 5).

Les habitations, ou plutôt les parties communes des habitations sont, quant à elles, régies par l'arrêté du 31 janvier 1986 actuellement en cours de révision par la DHUP du  Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie (MEDDE) et devraient  être soumises aux classements feu en fonction du type de famille de l'habitation concernée et du local considéré.

Cas du classement feu des revêtements muraux dans les couloirs d'hôpitaux

La direction de la sécurité civile a validé le 6 janvier 2011 (Article 4.2 du compte-rendu suivant) la nouvelle rédaction de l'article U23 concernant le classement au feu des revêtements muraux pour les couloirs d'hôpitaux. Dorénavant, pour qu'un revêtement mural puisse être installé dans un couloir d'hôpital, il devra avoir au minimum une performance de réaction au feu B-s2,d0. Un avis rectificatif est en cours et devrait être publié prochainement sur le site du Ministère de l'intérieur ».

Les classements

Un classement européen a été adopté en 2002 : les Euroclasses. Chaque état reste libre du niveau d'exigence qu'il définit pour ses différents types de locaux.

La réglementation feu française intègre lors de toute révision les Euroclasses.

A1contribution nulle

A2contribution très faible

Bcontribution faible

Ccontribution significative

Dcontribution élevée

Econtribution importante

Fpas de comportement en réaction au feu déterminé

Les critères complémentaires :
"s"(fumée) et "d" (débris nflammés) peuvent accompagner les classes A à D.

Exemples de classement rencontrés :
Bs1d0, Cs2d1

Aujourd’hui en France, le classement M est en application (règlement de 1991).

Un produit peut être classé M4 à M0 en fonction de ses résultats aux essais réglementaires (M0 correspondant à la meilleure réaction au feu, c’est-à-dire étant attribué à des produits qui ne brûlent pas).

Il n'y a aucun rapport entre le classement M et le classement européen


Les normes

Le règlement des produits de construction


Retour en haut